Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 juillet 2006 7 30 /07 /juillet /2006 02:55
Les considérations d'interface externes générales et autres cogitations de temporisation sur le préampli...

Impédance d'entrée

De mon expérience, l'impédance d'entrée du préampli est un point essentiel à observer. Pfff de toute façon tout est essentiel sur un préampli...
J'ai relu les documentations de mes élements séparés (CD, lecteur minidisc - comment ça, c'est pas HiFi? - , table de mixage/prise de son). Mesure à l'appui, quelle ne fut pas ma surprise :( Ca ne m'étonne pas que les rendus soient aussi différents !
Bref. Quoiqu'il en soit, il semble que les sorties des éléments séparés "grand publique" soient > 10Kohm.
Je vais viser 50-100K sur mon préampli, ce qui me parait raisonnable, mais pas forcément facile à réaliser (tiens, les capas parasites peuvent faire un drôle de RC...).

Commutation de sources

Dans mon utilisation quotidienne, une commutation de quatre sources m'a l'air honnête. J'ai un commutateur cinq sources dans mon tiroir... Bon bah on pourra commuter cinq sources, alors : Phono, CD, Tuner, Auxiliaire1, Auxiliaire2.

Tant qu'à faire, je prévois de placer une adaptation de niveau pour réduire l'écart de niveau sonore entre la sortie CD et la sortie Phono. Je sais bien que c'est un voeu pieux puisqu'il n'y a pas deux lecteurs CD qui sortent le meme niveau, parfois même pour une même marque pfff.
Pour cela je me propose de placer des réseaux de résistance sur les entrées du préampli.

Eventuellement, je pourrai mettre des ajustables, mais cela risque de faire vraiment "usine à gaz"...

Temporisation allumage/extinction

C'est écrit dans les tables de la loi (si si, juste après "tu ne convoiteras pas la femme de ton meilleur ami") : brancher la haute tension sur des lampes encore froides c'est MAAALLL.
C'est un peu comme en sport, il faut s'échauffer un peu avant de s'y mettre. D'après les docs constructeur, ce que j'ai lu à droite à gauche, les quelques essais, il faut couramment patienter 20-50 secondes entre le début du chauffage filament et l'application de la haute tension pour optimiser la longévite des lampes. A propos, dans l'autre sens, c'est pas idiot de laisser encore chauffer les lampes quelques secondes après avoir coupé la haute tension...

Sincèrement, avoir deux interrupteurs et un chrono, c'est pas la panacée ! Et pis je n'ai pas spécialement envie d'écrire un livret de quinze pages pour expliquer comment mettre en route et éteindre le système... Ca fait "pas fini" je trouve !

Enfin bref ça ne me plait pas (c'est mon préampli quand même zut !), je vais donc insérer une carte de temporisation qui gerera ça en  "automatique".

En gros le fonctionnement serait:

Allumage

1/ on appuie sur le bouton (marche) -> les filaments chauffent
2/ au bout de quelques secondes on branche la haute tension
3/ un instant plus tard la sortie du préampli est branchée sur l'ampli

Extinction

1/ on appuie sur le bouton (arrêt) -> la sortie préampli est déconnectée
2/ un instant plus tard on coupe la haute tension (mais les filaments chauffent toujours)
3/ au bout de quelques secondes le chauffage filament est coupé

 

Il y a des tas de solutions plus ou moins compliquées à ce genre de problème, j'ai déjà mon idée, mais à préciser ! J'ajoute que je me fixe une contrainte : je refuse que l'equipement reste sous tension une fois que tout est éteint. En d'autres termes, pas de mode standby, veille, led qui reste allumée, etc.
Pour moi une fois toutes les tempos passées, le préampli sera vraiment coupé du réseau et je pourrai partir en vacances et dormir sur mes deux oreilles, hein ! (comment ça, j'suis un vieux c.. trouillard ?).

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Christophe FLOUZAT - dans DIY audio
commenter cet article

commentaires