Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 octobre 2006 2 10 /10 /octobre /2006 22:24
Mais non, pas sur le trampoline!

Il s'agit d'éviter les rebonds pour la commutation d'alim. Imagignez un peu la scène: un gros SCCHHRRRAAAKKKK à chaque fin de temporisation du chauffage filament....

Tout ça pour dire que j'ai approfondi le design de ma carte de temporisation/commutation des alims (chauffage filament, haute tension, sortie).


Comme vous l'aurez compris, l'une des contraintes majeures sur cette carte est d'éviter toute hésitation sur les commutations, ce que l'on nomme habituellement "Rebond".

Il y a plusieurs sources possibles à cette hésitation.
La première qui me vient à l'esprit serait un rebond mécanique de l'interrupteur Marche/Arrêt en face avant.
La seconde serait un phénomène de "pompage" sur l'alimentation: la commutation d'état ferait baisser l'alimentation de la carte, ce qui changerait sur le seuil de décision, on recommute dans l'autre sens et l'alim se porte mieux, le seuil rechange, etc. L'enfer !
Qui plus est, on est ici dans le cas d'un système qui va prolonger tout seul sa durée de fonctionnement. En bon français, il s'agit de "scier la branche sur laquelle on est assis", bref, pas facile...

La solution ? Les électroniciens ont trouvé beaucoup de contournements face à ce problème de rebond. Personnellement, j'affectionne l'utilisation d'une bascule RS (Reset Set) avec des organes de décision dissociés.
Avec cette méthode, seul le premier front de basculement des temporisations sera pris en compte. Les temporisations seront réalisées avec des R-C tout simples et toute hésitation sur le seuil de décision sera littéralement avanlée par la bascule RS.

Mais il reste encore le problème de l'extinction de l'alimentation, ce que j'avais appelé tout à l'heure "scier la branche sur laquelle on est assis". En fait, j'y ai déjà pensé: l'alimentation de la partie "puissance" qui actionne les relais est dissociée de la partie "intelligente". En fait, le 5V de décision est obtenu A PARTIR du 12V de puissance, de sorte que lorsque l'intelligence risque de bagotter (par manque d'alimentation), la puissance n'a plus moyen d'actionner car son alimentation est tombée depuis bien longtemps.

Il ne reste plus ensuite qu'à répéter trois fois ce principe (filament, HT, sortie) et le tour est joué!

Partager cet article

Repost 0
Published by Christophe FLOUZAT - dans DIY audio
commenter cet article

commentaires